NEWSLETTER | MAGAZINE PDF | CONCOURS | CONTACT

   

 
Def Bond | Interview | CosmicHipHop

News
Un portail hip-hop pour la Lorraine
19.01.2012
Chicken and Beer
18.01.2012
Duc de boulogne !
18.01.2012
Princesse du Hip Hop
18.01.2012
Beatmaker Contest Ile-de-France : c'est parti
10.01.2012
Komo Sarcani et ses invités
20.12.2011
Casques customisés en exposition
05.12.2011
Clips
Rocca (feat. Alpha Wann)
"Tu le reconnais"
Respect (Tha God)
"Do you"
Booba
"Scarface"
LeHaineux
"Fiction"
G-Zon (feat. Dj Kefran)
"De retour dans les bacs"
RaZik
"Fier"
R.Wan
"Le CRS Mélomane (teaser)"
Sons
Komo Sarcani (feat. Blaz & Rubens Stewell)
"Ambitions"
Komo Sarcani
"Nos étoiles"
Tyga (feat.Drake)
"Still got it"
Bow wow (feat. Lil Wayne)
"Sweat"
Birdman (feat. Nicki Minaj & Lil Wayne)
"Y U Mad"
Kenyon
"1000 & 1 rimes"
T.iM.E (feat. Joy Jones)
"Breakthrough (Remix) "
Mixtapes
Komo Sarcani
"Komo Sarcani & Co. (Sampler)"
Cosmic Hip Hop #7
"Boom Bap Alive & Kicking"
Cosmic Hip Hop #6
"Hip Hop & Jazz"
Notoriety
"Part Deux "
Dee Nasty
"Live at the BRTZ Radio Show part. 2"
Dj Number Six
"90s tape volume 5"
Dj Low Cut
"Cookies"
Articles
ME
Hugues Bazin
Bab2 Gwear
Less du Neuf
Napol
Festival Bouge Hip Hop – Débat
MKO - La Caze
Vernissage ABR
Panam Hip Hop All Star
Deck’On Street Art
Agenda

Chroniques

Bowers & Wilkins
'Casque P5'
ME
'This is M.E'
Less du Neuf
'Le temps d'une vie'
Dj Mehdi
'Espion le EP'
Mino
'La 25ème Heure'
Gorillaz
'The Fall'
Talib Kweli
'Gutter Rainbows'
La Fouine
'La Fouine VS Laouni'
Kohndo
'Soul Inside'
Namor
'Canal Historique'

Publicité




















© 1999-2011
CosmicHipHop.com
tous droits réservés


 


    Interview - Def Bond

Nous avons retrouvé Def Bond au studio de son ami Khéops à Marseille. Il nous parle ici de son premier album ('Le Thème'), de 'Sad Hill Impact' et évidemment de ses projets futurs...

Site Web : www.defbond.com


Quel regard portes-tu sur ton album depuis sa sortie ?

Satisfait de l'accueil du public... plus ou moins, mais bon à la limite c'est pas ce qui est important. Je savais par rapport à la voie artistique, que je veux prendre, ce qui me plait, je savais que j'allais prendre des risques par rapport à ce qui marche, contrairement à ce qu'on peut croire, qu'en faisant des trucs R'n'B c'est plus facile, la preuve que non... Mon prochain album sera aussi équilibré, peut-être même plus R'n'B, et en même temps je rappe et c'est là dedans que je me sens bien. Mais ça m'empêche pas de faire d'autres trucs. Après Sad Hill, il va y avoir un EP avec 6-7 inédits, dont deux trois morceaux plus durs aussi.

Je trouve pourtant que les deux côtés sont bien représentés sur ton album...

Le problème, c'est peut-être le choix du premier single, ou des erreurs au niveau image, et je sais que les mecs du milieu sont encore plus durs que les autres, mais c'est pas un problème. Voilà, je pense qu'on connaît de moi que ce côté, qu'on associe à un truc léger, alors que c'est pas léger du tout.

Tu as quand même fait tes preuves avant ?

Mais le public rap oublie très vite tout ce que tu as fait derrière. Et la moindre erreur, que ce soit trop de photos avec des belles voitures, trop de trucs comme ça, ça pardonne pas, alors c'est à moi de gérer. Moi je vois à long terme, si pour le premier album je suis pas compris petit à petit, ça viendra. J'ai le temps, ça fait 15 ans que je suis là... Je sais ce que j'ai envie de faire, je le fais avec le coeur et parce que j'aime ça, et voilà, j'e vais pas m'inventer une fausse image, ça sert à rien.

Et le R'n'B progresse en France...

Il est pas encore joué dans les réseaux radios, enfin ça commence, et c'est encore trop associé à la variété. C'est pas le fait que ça soit associé à la variété qui me dérange, mais ce que représente la variété. Si demain la variété c'est le R'n'B alors, je demande que ça. Et pourtant y a de bons artistes, peut-être pas assez pour le moment, mais ça viendra.

On en vient à 'Sad Hill Impact'. Sur le premier tu étais l'artiste-phare, avec cinq titres. Sur 'Sad Hill Impact', ça se passe comment?

Sur le deux, j'ai laissé la place aux nouvelles signatures, et en plus avec le EP, ça faisait beaucoup. Donc je me retrouve sur un morceau avec le collectif (Psy 4 de la Rime & Yak), un morceau avec Tony & Paco, et un morceau avec Ärsenik. Le premier Sad Hill, c'était une des premières compilations, et maintenant y'en a tellement, que je pense pas que ça intéressait Khéops de refaire la même chose. Le concept c'est que sur chaque morceau il y a un membre de Sad Hill, que ce soit moi, Yak ou les Psy 4.

Parle nous d'un de ces morceaux...

Déjà, il y a pas de morceaux R'n'B (rires). Il y a que le morceau avec Ärsenik, où on avait le choix entre deux, trois instrus, et je sais que c'est des mecs aussi ouverts que moi, ils ont fait Bisso, alors je les ai laissé choisir l'instru, et ils ont choisi un instru funk. Et en même temps c'est bien, il faut que des artistes avec cette image plus dure fasse autre chose.

A part ton EP, tu as d'autres projets, des collaborations de prévues ?

Moi j'ai un projet avec K-Reen & Matt, et on va monter un groupe pour un maxi. Et mon album ça sera pour l'année prochaine je pense. Ca fera deux ans après le premier.

Remonter un groupe? Toi qui a déjà vécu les deux expériences, qu'est ce que tu préfères alors ?

C'est différent. Quant t'es dans un groupe, tu as plus de recul, c'est plus facile d'assumer. Mais en même temps, quand tu es seul, tu peux vraiment faire ton truc. Et puis, les mecs qui sont dans un groupe font des trucs solo, et les autres ont envie de faire des collaborations...

Par rapport à la direction que tu as pris, comment est-ce que les autres artistes le perçoivent ?

Ils ont du mal à l'accepter. Il y a pas 36 artistes qui aiment le R&B, même si je suis sur qu'il y a plein d'artistes rap qui aimeraient faire des featurings mais qui osent pas le faire, pour pas être mal vus. Si il faut subir moins de ventes, c'est pas un problème, c'est le truc que j'aime faire. Si c'est pour rentrer dans la norme, faire la même chose que tout le monde, autant retourner à l'usine. Je sais que je suis un peu assimilé à la variété. Mais Je crois qu'on peut voir la différence entre moi, Alliance Ethnik ou Stomy Bugsy. C'est comme pour comparer aux Etats-Unis, la différence entre Puff Daddy et Will Smith. Pour moi, Puff Daddy, malgré tout ce qu'on dit sur lui, c'est plus pointu que Will Smith, voilà. Tu peux aussi voir tous les featuring qu'il y a pu avoir, comme Mobb Deep avec Maria Carey. En France, ça serait comme si Joey Starr faisait un duo avec Lara Fabian. Ici, il y a pas encore cet image hip-hop. Le R'n'B c'est la variété aux Etats-Unis.

Pour ton deuxième album, tu comptes donc continuer dans cette direction ?

Ouais, je pense. Parce que c'est ce que j'ai envie de faire. Si je rebrousse chemin, refaire du Soul Swing, pour moi c'est un retour en arrière, j'ai pas envie de ça. Il y a cinq ans, j'aurais pas eu envie de faire des morceaux R'n'B. Et si aujourd'hui c'est le côté hardcore qui marche, je vais pas faire que ça, parce que j'aime pas que ça. Sur mon album, j'essaierai de garder cet équilibre entre les morceaux durs, les morceaux plus tranquilles, les chansons à textes, et ceux ou il y a qu'à danser.

Propos recueillis par Equi et Max
Photo: Equi
Février 2000