Du bleu chez Bailly à Paris
septembre 20, 2014 (No Comments) by Bongo

Pour fêter la rentrée, la galerie Bailly vous invite à venir découvrir sa nouvelle exposition autour de la couleur bleue.

L’histoire du bleu est à l’image de son ambiguité ; d’abord détesté et considéré comme “couleur des barbares” dans l’antiquité, le bleu séduit très vite les Occidentaux qui en font leur couleur préférée.

A la fois doux, rassurant et céleste, le bleu peut aussi se montrer électrique, sombre et profond. C’est cette richesse que la Galerie Bailly vous propose d’explorer jusqu’au 20 décembre, à travers un tour d’horizon du bleu dans l’art, du XIXe siècle à nos jours.

D’Eugène Boudin à Alfred Haberpointner, le bleu n’est pas seulement la couleur sage et raisonnable que l’on regarde avec dérision : il demeure une source d’inspiration infinie pour les artistes, à travers l’étendue de ce qu’il peut signifier et inspirer.

Albert Gleizes (1881-1953)

Trinité ou le Sacre
1944
Huile sur toile
172 x 135 cm hors cadre
Signé, daté 44, contresigné et daté sur le châssis

André Masson (1896-1987)

Soleil levant au dessus d’un torrent
1949
Huile sur toile
71 x 90 cm hors cadre
98 x 111 cm avec cadre
Signé en bas à gauche

Clémence Van Lunen (1959-)

Doodle 3
2010
Grès et lustre
26 x 30 x 30 cm

Alfred Haberpointner (1966-)

W- ABXY
2014
Bois d’épiéa
200 x 246 cm

Mots-clés : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Actualités

Agenda

A l'écoute

Du bleu chez Bailly à Paris
septembre 20, 2014 (No Comments) by Bongo

Pour fêter la rentrée, la galerie Bailly vous invite à venir découvrir sa nouvelle exposition autour de la couleur bleue.

L’histoire du bleu est à l’image de son ambiguité ; d’abord détesté et considéré comme “couleur des barbares” dans l’antiquité, le bleu séduit très vite les Occidentaux qui en font leur couleur préférée.

A la fois doux, rassurant et céleste, le bleu peut aussi se montrer électrique, sombre et profond. C’est cette richesse que la Galerie Bailly vous propose d’explorer jusqu’au 20 décembre, à travers un tour d’horizon du bleu dans l’art, du XIXe siècle à nos jours.

D’Eugène Boudin à Alfred Haberpointner, le bleu n’est pas seulement la couleur sage et raisonnable que l’on regarde avec dérision : il demeure une source d’inspiration infinie pour les artistes, à travers l’étendue de ce qu’il peut signifier et inspirer.

Albert Gleizes (1881-1953)

Trinité ou le Sacre
1944
Huile sur toile
172 x 135 cm hors cadre
Signé, daté 44, contresigné et daté sur le châssis

André Masson (1896-1987)

Soleil levant au dessus d’un torrent
1949
Huile sur toile
71 x 90 cm hors cadre
98 x 111 cm avec cadre
Signé en bas à gauche

Clémence Van Lunen (1959-)

Doodle 3
2010
Grès et lustre
26 x 30 x 30 cm

Alfred Haberpointner (1966-)

W- ABXY
2014
Bois d’épiéa
200 x 246 cm

Mots-clés : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Actualités

Agenda

A l'écoute