D.Abuz System : Brutes Sessions !
mars 17, 2021 (No Comments) by kingsiroko

stickers BRUTES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non pas les Cool non pas  les Hardcore non pas les Moyennes, on ne reste pas de glace même on fond, je fonds pour Brutes Sessions… Old School, No School, Hip-Hop, un album témoin de son temps, du temps où la présence et le collectif étaient autrement plus essentiels…!

On a là une oeuvre originale et brute comme son nom l’indique… Une grande recherche sonore et une récupération de fichiers anciens chargés de l’ambiance de l’époque, les effets, le grain des machines type sp 1200 / MPC60 / Ensoniq Asr 10. Le D.Abuz System, duo devenu légendaire au sein de l’underground rap français, avec quelques succès d’estime et de nombreuses références dans ce « milieu », est à nouveau réuni autour de ses archives…

Et ça valait le détour ! ou son pesant d’or (ça n’engage que moi….) car au-délà de la nostalgie procurée, façon Golden Age, il fallait faire resurgir ces sons pour la mémoire et la beauté de ce mouvement Hip-Hop aux nombreux acteurs alors en plein essor en France dans les années 90.

Brutes sessions coule de source et ne déçoit pas, semble intemporelle même la manière de produire le son et de le booster a pas mal changé tout comme les idées défendues, les messages à passer si message il y a encore…

Les textes sont ciselés, les structures classiques, un bon reflet d’une époque où les samples et les arrangements, un mastering qui fait sonner « phat » l’ensemble avec une grande variété de thèmes et de mélodies inattendues, Mysta Dee fait évoluer les instrumentales avec aisance et soigne le détail, tant l’utilisation et le jeu des samples, la montée ou la descente, bref l’évolution de morceaux très musicaux, où le turntablism n’est pas en reste, les scratches apportent un effet rythmique déterminant, les samples sont précis et disposés avec précision et parcimonie, ce qui n’entrave en rien le feeling et au contraire, constitue un écrin pour les lyrics fiévreux et dynamiques de Abuz, lequel est révélé à nouveau comme un Maître de Cérémonie gonflé d’un Hip-Hop en mode story telling, un côté street et un côté valeurs positives, en tous cas, une conscience profonde des réalités.

Le D.Abuz System se permet d’aborder différents thèmes sans complexe, naturellement et avec quelque chose de viscérale. C’est un chef d’oeuvre rap, subtilement concocté et gardé avec patience sur les bandes qui ont été dépoussiérées pour offrir le charme d’une édition limitée avec un style de caractère, assez unique et d’une grande qualité microphonique et sonique. Les performances vocales sont complétées par les versions instrumentales funk, soul et jazzy comme dans Fidèle au Hip-Hop.

DSC_5381

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : @Blin Sonia 2021

« Cours » est une narration particulièrement haletante et nous transporte dans la psychologie d’un personnage qui a merdé… « Oh God » et « Pour Elle » sont deux morceaux très engagés et très intimes et les beats collent parfaitement aux thèmes les rendant à la fois graves, à la fois profonds, pourquoi pas beaux?

Les rimes et les phrasés sont marqués du style d’Abuz, très prolifique et très riche, en tension avec des accents de raggamuffin et parfois un ton désabusé. On trouve dans l’ensemble pas mal de résolutions positives, la volonté de décrier le système, la société, le Hip-Hop est alors comme une bulle de réflexions pertinentes pour mettre au travail l’intelligence des humains comme dans Ivre de Vivre, track très philosophique. « Stop La Violence » est sur le même chemin. On notera un partage de micro à la manière d’un freestyle radio de l’époque Nova type Dee Nastyle, légérement Lo-fi avec Papi Fredo, Princesse Aniès, Tepa, Stor-K, en somme les complices de toujours, formés à la même école de qualité et de précision métronomique…

Je vous laisse apprécier l’oeuvre, peut être, tourne t-elle déjà sur votre platine vinyle?

 King Siroko – mars 2021

Quelques liens pour DAbuz System (Mysta D et Abuz) :

 https://www.facebook.com/groups/DabuzSystem

https://www.discogs.com/fr/artist/374934-DAbuz-System

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Actualités

A l'écoute

Agenda

D.Abuz System : Brutes Sessions !
mars 17, 2021 (No Comments) by kingsiroko

stickers BRUTES

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non pas les Cool non pas  les Hardcore non pas les Moyennes, on ne reste pas de glace même on fond, je fonds pour Brutes Sessions… Old School, No School, Hip-Hop, un album témoin de son temps, du temps où la présence et le collectif étaient autrement plus essentiels…!

On a là une oeuvre originale et brute comme son nom l’indique… Une grande recherche sonore et une récupération de fichiers anciens chargés de l’ambiance de l’époque, les effets, le grain des machines type sp 1200 / MPC60 / Ensoniq Asr 10. Le D.Abuz System, duo devenu légendaire au sein de l’underground rap français, avec quelques succès d’estime et de nombreuses références dans ce « milieu », est à nouveau réuni autour de ses archives…

Et ça valait le détour ! ou son pesant d’or (ça n’engage que moi….) car au-délà de la nostalgie procurée, façon Golden Age, il fallait faire resurgir ces sons pour la mémoire et la beauté de ce mouvement Hip-Hop aux nombreux acteurs alors en plein essor en France dans les années 90.

Brutes sessions coule de source et ne déçoit pas, semble intemporelle même la manière de produire le son et de le booster a pas mal changé tout comme les idées défendues, les messages à passer si message il y a encore…

Les textes sont ciselés, les structures classiques, un bon reflet d’une époque où les samples et les arrangements, un mastering qui fait sonner « phat » l’ensemble avec une grande variété de thèmes et de mélodies inattendues, Mysta Dee fait évoluer les instrumentales avec aisance et soigne le détail, tant l’utilisation et le jeu des samples, la montée ou la descente, bref l’évolution de morceaux très musicaux, où le turntablism n’est pas en reste, les scratches apportent un effet rythmique déterminant, les samples sont précis et disposés avec précision et parcimonie, ce qui n’entrave en rien le feeling et au contraire, constitue un écrin pour les lyrics fiévreux et dynamiques de Abuz, lequel est révélé à nouveau comme un Maître de Cérémonie gonflé d’un Hip-Hop en mode story telling, un côté street et un côté valeurs positives, en tous cas, une conscience profonde des réalités.

Le D.Abuz System se permet d’aborder différents thèmes sans complexe, naturellement et avec quelque chose de viscérale. C’est un chef d’oeuvre rap, subtilement concocté et gardé avec patience sur les bandes qui ont été dépoussiérées pour offrir le charme d’une édition limitée avec un style de caractère, assez unique et d’une grande qualité microphonique et sonique. Les performances vocales sont complétées par les versions instrumentales funk, soul et jazzy comme dans Fidèle au Hip-Hop.

DSC_5381

 

 

 

 

 

 

 

Crédit photo : @Blin Sonia 2021

« Cours » est une narration particulièrement haletante et nous transporte dans la psychologie d’un personnage qui a merdé… « Oh God » et « Pour Elle » sont deux morceaux très engagés et très intimes et les beats collent parfaitement aux thèmes les rendant à la fois graves, à la fois profonds, pourquoi pas beaux?

Les rimes et les phrasés sont marqués du style d’Abuz, très prolifique et très riche, en tension avec des accents de raggamuffin et parfois un ton désabusé. On trouve dans l’ensemble pas mal de résolutions positives, la volonté de décrier le système, la société, le Hip-Hop est alors comme une bulle de réflexions pertinentes pour mettre au travail l’intelligence des humains comme dans Ivre de Vivre, track très philosophique. « Stop La Violence » est sur le même chemin. On notera un partage de micro à la manière d’un freestyle radio de l’époque Nova type Dee Nastyle, légérement Lo-fi avec Papi Fredo, Princesse Aniès, Tepa, Stor-K, en somme les complices de toujours, formés à la même école de qualité et de précision métronomique…

Je vous laisse apprécier l’oeuvre, peut être, tourne t-elle déjà sur votre platine vinyle?

 King Siroko – mars 2021

Quelques liens pour DAbuz System (Mysta D et Abuz) :

 https://www.facebook.com/groups/DabuzSystem

https://www.discogs.com/fr/artist/374934-DAbuz-System

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Actualités

A l'écoute

Agenda