[Portrait] Drix Mansa : « Non le Rap n’est pas mort » !
mai 2, 2017 (No Comments) by Blvck Zez

La plupart des rappeurs aujourd’hui courent après les vues comme les zombies de « Walking Dead » recherchent de la chair humaine. Ce n’est pas très intelligent et au final ça ne sert pas à grand-chose. Pendant que les auto-entreprises d’achat de vues prospèrent sur le net, un artiste d’une trentaine d’année vient semble t-il jouer les troubles tête.

Selon Drix : « Si j’devais me présenter j’me présenterais tout simplement comme un passionné de Zik au sens large (Rap, Soul,Reggae…). » . Au départ l’histoire de Drix ne diffère pas de celle des autres : « un petit jeune qui est tombé amoureux du Hip Hop dans son enfance. J’ai passé quasi toute ma jeunesse dans le 93. » Le 93 reste pour les passionnés l’une des terres mères du Hip-Hop. Le rappeur déclare par ailleurs que c’est un « fan d’NTM », des autochtones de Seine Saint Denis.

Il déclare : « La Zik c’est ce qui me fait le plus tripper ! Je ne le fais pas parce que c’est fun ou à la mode, je le fais parce que j’en ai besoin pour être moi même ! ». D’expérience, pour avoir rencontré beaucoup de passionnés, je sais que la musique peut prendre énormément d’importance dans la vie d’un homme. Elle peut être son apogée ou sa perdition. Drix s’est-il brûlé les ailes ?

IMG_0933

Selon lui : « Va falloir attendre la suite pour avoir des détails ! Mais j’suis pas pire qu’un autre, ce sont les choses de la vie. Il est là l’intérêt d’faire cet album, les gens peuvent se reconnaître car ce que j’ai vécu c’est ce que d’autres vivent, vivront ou ont vécu. Le « je » de l’album c’est un « nous » en fait. Ce qui m’intéresse c’est de savoir après la chute… Comment tu fais pour te relever ?Après perso, ce qui me différencie peut être des autres, c le timing ! Tout s’est enchaîné comme dans un sale scénario de film un peu pervers j’dirais. Il a fallu être costaud… Tu te dis c’est une blague c’est quoi putain ? c’est la loi des séries c’est quoi ?!

Drix Mansa fait son retour sur la scène Rap française après une période que son équipe qualifie elle-même de « sombre ». Pour faire ce comeback, Drix a sorti deux véritables clips « story telling » : « Pulsion » et avant ça « Ascension ». Pourquoi Drix est en pleine « Ascension » ? Le clip ne cumule pas des millions de vues. Mais il s’agit d’un véritable succès d’estime. Il a fait le tour des médias spécialisés et surtout de la revue « GQ ». Pourquoi ?

Son flow et ses intrus tout d’abord oscillent bizarrement entre le Boom Bap ancestrale et la Trap : Difficile à définir ?! Lol, attends la suite alors… Quand je crée il n’y a pas de règles, je poses sur ce qui m’inspire. Il faut faire attention à ce que ça ne parte pas dans tous les sens (à moi d’en faire 1 bloc homogène à la fin), mais j’aime le mélange des genres. J’aime tenter des choses (sinon j’m’ennuie vite).

Et si on lui laissait le choix, que dirait-il de lui-même :  « J’suis peut être la nouvelle audace du rap qui, en plus, possède la doloréane (delorean) ! Donc si j veux être dans l’passé, dans l’présent (les 2 à la fois) ou dans l’futur… J’en suis encore à m’échauffer, je vais monter sérieusement en puissance ! »

Plus fort encore, le message de Drix est positif… Les rappeurs conscients crient au complot, les rappeurs hardcore exhortent au crime, et Drix parle d’ « ascension »  et de contrôle de soi …Est-ce qu’il croit à l’edutainment (education + entertainment) ? « Pire que j’y crois ! Excellente question ! Je pense tout simplement que c la clé pour redonner de la consistance à notre zik ! Redonner un 2nd soufle à l’industrie ! ». Faut-il pour autant fustiger le Rap hardcore ? Non selon Drix : J’refuse pas explicitement de faire l’éloge de la violence. Ce n’est pas moi donc je ne le fais pas ! Très peu pour moi les rôles ou les déguisements ! Après ce sont des choses qui sont là, qui existent donc normal que le rap en parle. Après de quelle manière ? Eloge, apologie, en mode conscient… chacun prend ses responsabilités, ou pas d’ailleurs… Faut juste savoir que des gosses peuvent t’écouter et faire des dingueries juste en buggant sur tes paroles, et ça ce n’’est pas des légendes !  

Son équipe Soundiata gère les artistes comme Drix à l’américaine. La boite de Drix n’a pas des moyens illimités mais ils font preuve d’énormément d’imagination. Le Rap modèle américain est-il plus approprié : Au niveau de l’organisation… de comment ils se structurent… leurs stratégies… comment ils bossent les artistes… oui j’préfères carrément. On a l’impression que ça va au bout lorsqu’un artiste est lancé. Bon moi j’ai de la chance j suis un artiste SOUNDIATA, y a une vraie philosophie de travail mais j sais pas si c trop répandu en France. Ça ne doit pas trop faire de sentiments au States mais en même temps on s’en fout ! C bizarre d’avoir ce sentiment que c toujours plus abouti là-bas. Et puis, on a l’impression qu’il y a toujours un coup d’avance, qu’ils cherchent toujours à se renouveler, à innover. En France, malheureusement, j’ai l’impression qu’on les regarde et qu’on reproduit. Chose qui n’est pas totalement fausse lorsqu’on a connu les dégâts de la vague Trap en France lancé par les rappeurs d’Atlanta aux States comme Migos ou Gucci Mane.

Quels sont les projets du « Phoenix » alors ? Sortir mon album : PHOENIX (c’est mes tripes) ! Le défendre au max ! Le jouer partout où c’est possible ! Le partager ! Kiffer comme pas possible !

Après j’ai un projet parallèle à l’album qui va bientôt commencer d’ailleurs. Le titre c’est « 12 » ! On va bientôt communiquer la dessus : C’est spontané, stimulant et récréatif artistiquement parlant !

Mais alors après avoir parlé de tout ça. Je finis par lui demander si « nous sommes des vieux cons » ? Nous les trentenaires. Il répond : Non je ne pense pas (rires) ! Peut être bien des « je sais tout », des bien pensants comme on dit ! Avec internet et les réseaux sociaux aujourd’hui on a l’impression que tout le monde est expert sur tout. Par pitié les experts de la Zik… restez loin s’il vous plaît ! C’est ça qui marche… c’est ça que les gens veulent… c’est comme ça qu’il faut faire… etc… etc… Le jour où j’aurais que des certitudes avant de rentrer en studio, moi, j’prendrais ma retraite !!!

Le Phoenix vole, et s’il retombe, il renaîtra encore de ses cendres.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Chroniques

A l'écoute

Agenda

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€

[Portrait] Drix Mansa : « Non le Rap n’est pas mort » !
mai 2, 2017 (No Comments) by Blvck Zez

La plupart des rappeurs aujourd’hui courent après les vues comme les zombies de « Walking Dead » recherchent de la chair humaine. Ce n’est pas très intelligent et au final ça ne sert pas à grand-chose. Pendant que les auto-entreprises d’achat de vues prospèrent sur le net, un artiste d’une trentaine d’année vient semble t-il jouer les troubles tête.

Selon Drix : « Si j’devais me présenter j’me présenterais tout simplement comme un passionné de Zik au sens large (Rap, Soul,Reggae…). » . Au départ l’histoire de Drix ne diffère pas de celle des autres : « un petit jeune qui est tombé amoureux du Hip Hop dans son enfance. J’ai passé quasi toute ma jeunesse dans le 93. » Le 93 reste pour les passionnés l’une des terres mères du Hip-Hop. Le rappeur déclare par ailleurs que c’est un « fan d’NTM », des autochtones de Seine Saint Denis.

Il déclare : « La Zik c’est ce qui me fait le plus tripper ! Je ne le fais pas parce que c’est fun ou à la mode, je le fais parce que j’en ai besoin pour être moi même ! ». D’expérience, pour avoir rencontré beaucoup de passionnés, je sais que la musique peut prendre énormément d’importance dans la vie d’un homme. Elle peut être son apogée ou sa perdition. Drix s’est-il brûlé les ailes ?

IMG_0933

Selon lui : « Va falloir attendre la suite pour avoir des détails ! Mais j’suis pas pire qu’un autre, ce sont les choses de la vie. Il est là l’intérêt d’faire cet album, les gens peuvent se reconnaître car ce que j’ai vécu c’est ce que d’autres vivent, vivront ou ont vécu. Le « je » de l’album c’est un « nous » en fait. Ce qui m’intéresse c’est de savoir après la chute… Comment tu fais pour te relever ?Après perso, ce qui me différencie peut être des autres, c le timing ! Tout s’est enchaîné comme dans un sale scénario de film un peu pervers j’dirais. Il a fallu être costaud… Tu te dis c’est une blague c’est quoi putain ? c’est la loi des séries c’est quoi ?!

Drix Mansa fait son retour sur la scène Rap française après une période que son équipe qualifie elle-même de « sombre ». Pour faire ce comeback, Drix a sorti deux véritables clips « story telling » : « Pulsion » et avant ça « Ascension ». Pourquoi Drix est en pleine « Ascension » ? Le clip ne cumule pas des millions de vues. Mais il s’agit d’un véritable succès d’estime. Il a fait le tour des médias spécialisés et surtout de la revue « GQ ». Pourquoi ?

Son flow et ses intrus tout d’abord oscillent bizarrement entre le Boom Bap ancestrale et la Trap : Difficile à définir ?! Lol, attends la suite alors… Quand je crée il n’y a pas de règles, je poses sur ce qui m’inspire. Il faut faire attention à ce que ça ne parte pas dans tous les sens (à moi d’en faire 1 bloc homogène à la fin), mais j’aime le mélange des genres. J’aime tenter des choses (sinon j’m’ennuie vite).

Et si on lui laissait le choix, que dirait-il de lui-même :  « J’suis peut être la nouvelle audace du rap qui, en plus, possède la doloréane (delorean) ! Donc si j veux être dans l’passé, dans l’présent (les 2 à la fois) ou dans l’futur… J’en suis encore à m’échauffer, je vais monter sérieusement en puissance ! »

Plus fort encore, le message de Drix est positif… Les rappeurs conscients crient au complot, les rappeurs hardcore exhortent au crime, et Drix parle d’ « ascension »  et de contrôle de soi …Est-ce qu’il croit à l’edutainment (education + entertainment) ? « Pire que j’y crois ! Excellente question ! Je pense tout simplement que c la clé pour redonner de la consistance à notre zik ! Redonner un 2nd soufle à l’industrie ! ». Faut-il pour autant fustiger le Rap hardcore ? Non selon Drix : J’refuse pas explicitement de faire l’éloge de la violence. Ce n’est pas moi donc je ne le fais pas ! Très peu pour moi les rôles ou les déguisements ! Après ce sont des choses qui sont là, qui existent donc normal que le rap en parle. Après de quelle manière ? Eloge, apologie, en mode conscient… chacun prend ses responsabilités, ou pas d’ailleurs… Faut juste savoir que des gosses peuvent t’écouter et faire des dingueries juste en buggant sur tes paroles, et ça ce n’’est pas des légendes !  

Son équipe Soundiata gère les artistes comme Drix à l’américaine. La boite de Drix n’a pas des moyens illimités mais ils font preuve d’énormément d’imagination. Le Rap modèle américain est-il plus approprié : Au niveau de l’organisation… de comment ils se structurent… leurs stratégies… comment ils bossent les artistes… oui j’préfères carrément. On a l’impression que ça va au bout lorsqu’un artiste est lancé. Bon moi j’ai de la chance j suis un artiste SOUNDIATA, y a une vraie philosophie de travail mais j sais pas si c trop répandu en France. Ça ne doit pas trop faire de sentiments au States mais en même temps on s’en fout ! C bizarre d’avoir ce sentiment que c toujours plus abouti là-bas. Et puis, on a l’impression qu’il y a toujours un coup d’avance, qu’ils cherchent toujours à se renouveler, à innover. En France, malheureusement, j’ai l’impression qu’on les regarde et qu’on reproduit. Chose qui n’est pas totalement fausse lorsqu’on a connu les dégâts de la vague Trap en France lancé par les rappeurs d’Atlanta aux States comme Migos ou Gucci Mane.

Quels sont les projets du « Phoenix » alors ? Sortir mon album : PHOENIX (c’est mes tripes) ! Le défendre au max ! Le jouer partout où c’est possible ! Le partager ! Kiffer comme pas possible !

Après j’ai un projet parallèle à l’album qui va bientôt commencer d’ailleurs. Le titre c’est « 12 » ! On va bientôt communiquer la dessus : C’est spontané, stimulant et récréatif artistiquement parlant !

Mais alors après avoir parlé de tout ça. Je finis par lui demander si « nous sommes des vieux cons » ? Nous les trentenaires. Il répond : Non je ne pense pas (rires) ! Peut être bien des « je sais tout », des bien pensants comme on dit ! Avec internet et les réseaux sociaux aujourd’hui on a l’impression que tout le monde est expert sur tout. Par pitié les experts de la Zik… restez loin s’il vous plaît ! C’est ça qui marche… c’est ça que les gens veulent… c’est comme ça qu’il faut faire… etc… etc… Le jour où j’aurais que des certitudes avant de rentrer en studio, moi, j’prendrais ma retraite !!!

Le Phoenix vole, et s’il retombe, il renaîtra encore de ses cendres.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Chroniques

A l'écoute

Agenda

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€