Rencontre avec une étoile montante du Game : Bratso
octobre 30, 2014 (No Comments) by Blvck Zez

Bratso nous confie au cours de l’entretien qu’il n’abandonnerait la musique pour rien au monde. Et on aurait tendance à le croire. Car ce tout petit bonhomme mène sa carrière avec brio et sort le deuxième volume de sa mixtape DébrouillArtiste chez one life Records. Bratso dégage déjà énormément de maturité, nous avons essayé de savoir pourquoi. Rencontre avec l’un des espoirs du Rap Français.

1625520_307887212698473_775754503_n

Entre deux rendez-vous, on a réussi à attraper Bratso, qui est actuellement en pleine promotion, de sa mixtape DebrouillArtiste Volume 2. Pour commencer, Bratso es t originaire de Goussainville dans le 95, une terre qui est connue pour avoir enfanté le groupe Sniper.

Bratso fait partie de ces rappeurs qui sont arrivés à la musique par l’écrit. Le Rap semblait être un choix tout à fait naturel pour lui : « Pensé à devenir rappeur ? Non, ma musique vient de moi elle est en moi depuis mon plus jeune âge je savais que c’était ce que je voulais faire. J’ai toujours rappé dans ma chambre où au quartier sans rien, la première fois que je suis rentré dans un vrai studio c’est à ce moment-là que j’ai compris que j’allais passer les 3 quarts de mon temps dans cette cabine « La salle du temps ». »

On l’a peut-être oublié mais le Rap c’est avant tout un message, le témoignage de la minorité muette, lui semble l’avoir pris en compte dans son projet : «  L’écriture c’est le plus important, le rap c’est s’exprimer, c’est bien d’avoir du flow, mais pour moi le rap c’est avant tout transmettre un message. »

 Mais où est ce que Bratso a puisé  ses influences ? En réalité, Bratso écoute aussi bien du « Rap américain que du Rap français mais aussi du ragga » et surtout « Eminem et Tupac ». Côté Rap français, il a son top 4 ; « Rohff, booba, salif et six ». Un choix hétéroclite pour un rappeur qui a fouillé le Rap et ne s’est pas contenté de prendre ce qu’il y avait en surface.

Parlons un peu de Débrouillartiste. Bratso nous parle de la genèse de son projet : « Ce projet, il est assez complet il y’en a pour tout le monde. J’ai beaucoup misé sur les refrains, le chant j’ai travaillé ma voix. C’est le jour et la nuit, les titres sont plus ou moins variés. Je me suis fait plaisir à le créer, c’est mon 2ème projet il est important pour moi, le fait qu’il soit sur toutes les plateformes de téléchargement légal c’est un grand pas pour moi. »

 « Je Garde la tête » est d’ailleurs son morceau préféré sur cet album « car  c’est le plus conscient, celui qui me qualifie le mieux. Il est assez mélancolique, nostalgique et le refrain illumine le son. »

On sait tous que le Rap est devenu le Rap Game. Quand on lui demande ce qu’il pense de ces clashs qui gâchent un peu le quotidien dans le Hip-Hop, Bratso répond avec beaucoup de sagesse : « Cela a toujours fait parti du Hip/Hop, chaque clash a son histoire, tout est bien quand cela reste musical. Quand ça sort du contexte musical il n’y a plus rien d’intéressant. »

 Conclusion, beaucoup de sagesse malgré son jeune âge et de maturité…Bratso qui fait partie de la nouvelle vague sur la scène Rap française sera sans doute à la hauteur de sa réputation. Car derrière ce corps frêle de jeune adulte, se cache déjà un artiste de talent qui ne se prend vraiment pas au sérieux et qui surtout vit de sa passion.

Mazdak Vafaei Shalmani

Sweet Sign !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Actualités

Agenda

A l'écoute

Rencontre avec une étoile montante du Game : Bratso
octobre 30, 2014 (No Comments) by Blvck Zez

Bratso nous confie au cours de l’entretien qu’il n’abandonnerait la musique pour rien au monde. Et on aurait tendance à le croire. Car ce tout petit bonhomme mène sa carrière avec brio et sort le deuxième volume de sa mixtape DébrouillArtiste chez one life Records. Bratso dégage déjà énormément de maturité, nous avons essayé de savoir pourquoi. Rencontre avec l’un des espoirs du Rap Français.

1625520_307887212698473_775754503_n

Entre deux rendez-vous, on a réussi à attraper Bratso, qui est actuellement en pleine promotion, de sa mixtape DebrouillArtiste Volume 2. Pour commencer, Bratso es t originaire de Goussainville dans le 95, une terre qui est connue pour avoir enfanté le groupe Sniper.

Bratso fait partie de ces rappeurs qui sont arrivés à la musique par l’écrit. Le Rap semblait être un choix tout à fait naturel pour lui : « Pensé à devenir rappeur ? Non, ma musique vient de moi elle est en moi depuis mon plus jeune âge je savais que c’était ce que je voulais faire. J’ai toujours rappé dans ma chambre où au quartier sans rien, la première fois que je suis rentré dans un vrai studio c’est à ce moment-là que j’ai compris que j’allais passer les 3 quarts de mon temps dans cette cabine « La salle du temps ». »

On l’a peut-être oublié mais le Rap c’est avant tout un message, le témoignage de la minorité muette, lui semble l’avoir pris en compte dans son projet : «  L’écriture c’est le plus important, le rap c’est s’exprimer, c’est bien d’avoir du flow, mais pour moi le rap c’est avant tout transmettre un message. »

 Mais où est ce que Bratso a puisé  ses influences ? En réalité, Bratso écoute aussi bien du « Rap américain que du Rap français mais aussi du ragga » et surtout « Eminem et Tupac ». Côté Rap français, il a son top 4 ; « Rohff, booba, salif et six ». Un choix hétéroclite pour un rappeur qui a fouillé le Rap et ne s’est pas contenté de prendre ce qu’il y avait en surface.

Parlons un peu de Débrouillartiste. Bratso nous parle de la genèse de son projet : « Ce projet, il est assez complet il y’en a pour tout le monde. J’ai beaucoup misé sur les refrains, le chant j’ai travaillé ma voix. C’est le jour et la nuit, les titres sont plus ou moins variés. Je me suis fait plaisir à le créer, c’est mon 2ème projet il est important pour moi, le fait qu’il soit sur toutes les plateformes de téléchargement légal c’est un grand pas pour moi. »

 « Je Garde la tête » est d’ailleurs son morceau préféré sur cet album « car  c’est le plus conscient, celui qui me qualifie le mieux. Il est assez mélancolique, nostalgique et le refrain illumine le son. »

On sait tous que le Rap est devenu le Rap Game. Quand on lui demande ce qu’il pense de ces clashs qui gâchent un peu le quotidien dans le Hip-Hop, Bratso répond avec beaucoup de sagesse : « Cela a toujours fait parti du Hip/Hop, chaque clash a son histoire, tout est bien quand cela reste musical. Quand ça sort du contexte musical il n’y a plus rien d’intéressant. »

 Conclusion, beaucoup de sagesse malgré son jeune âge et de maturité…Bratso qui fait partie de la nouvelle vague sur la scène Rap française sera sans doute à la hauteur de sa réputation. Car derrière ce corps frêle de jeune adulte, se cache déjà un artiste de talent qui ne se prend vraiment pas au sérieux et qui surtout vit de sa passion.

Mazdak Vafaei Shalmani

Sweet Sign !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Actualités

Agenda

A l'écoute