Pirate Nitro : embarquons pour une rencontre en mer Hip-Hop!
juin 16, 2017 (No Comments) by kingsiroko

19250093_10211531235229122_964945564_oPirate Nitro, flibustier du Hip-Hop français, est de nouveau à l’abordage des auditrices et auditeurs, après quelques projets compilés et des scènes remarquables comme le première partie de , le pirate revient sur disque également avec son tout premier album qui sort sur le label Coffee Break Records avant l’été. Rencontré à de multiples occasions via des connexions Hip-Hop sur Paris et suite à un live à l’International, rue Moret, retour sur une interview qui a pris son temps, faisons connaissance ou bien revenons sur le cas du Pirate Nitro…

King Siroko (KS) : Peux tu te présenter en quelques mots?

Pirate Nitro (PN) : Tu peux m’appeler pirate diplômé par mon académie, celle du Hip Hop, du système D, des passionnés de Rap de mon secteur Est, mon Val Mobb MLV 77.

J’ai grandi parmi les TKS et LES FULL FORCE, les Créateurs Uniques et les Smurfins 2000, une adolescence bercée par les concerts Punk Rock alternatifs, Rap, Reggae, Ragga, Ska de la mythique salle Capsul Rock et par les ondes de Vallée FM et Radio Nova.

Pirate parce qu’épris avant tout de liberté et s’efforçant d’échapper aux lois, allergique à l’injustice.

Nitro un liquide inoffensif devenant explosif si tu le brusque violemment (et une marque de Snowboard), le genre de gars qui part en saison d’hiver les mains dans les poches faire du snow tous les jours sans forfait. L’argent et les barrières sociales, les apparences sont souvent de faux prétextes avancés par ceux qui se complaisent dans l’individualisme, le misérabilisme, le nombrilisme.

La preuve vivante qu’on peut vivre en dehors des sentiers battus sans être un mendiant, une crapule, un gangster ou un soumis.

Je ne suis pas une victime mais un inadapté à ce système économique et social qui prend la culture pour la 5ème roue d’un carrosse luxueux, obsolète et rouillé.

Nitraxx c’est mon alias au sein des Nouveaux mutants, mon groupe. Un moyen de s’échapper de cette réalité souvent décevante et frustrante. L’occasion de laisser s’exprimer l’imaginaire et d’utiliser d’autres champs lexicaux qui ne sont habituellement pas dans le Rap et qui ramènent davantage de liberté et de lâcher-prise.

Mon Rap est un exutoire, un cri de rage humaniste, un moment transcendantal, un message d’espoir et de respect.

Mon pouvoir c’est l’empathie et la transmission, le partage…

KS : Avec qui tu bosses et comment?

PN : Je ne bosse en général qu’avec mes amis, des passionnés talentueux.

CoffeeBREAKrecords, FullBox, UForce, Nouveaux Mutants, Bohemian Club, Propeace Music, Blagamass, Val Mobb Industries, la Zulu Nation Grand Master Daniel Deenasty.

En général je passe voir les gars dans leur studio, j’embarque les prods dispos qui me plaisent ou faites sur mesure, ensemble ou pas. Après je rentre maquetter sur ma Digi 002 et mon P48 Audiotechnica.

Ou sinon j’écris pendant que le morceau se construit, ou bien j’ouvre une piste sur Protools, j’attrape une feuille, ouvre un .doc et c’est parti.

Les compositeurs et les beatmakers avec lesquels je bosse principalement sont Olivier Sexan, DJ Lumi, Herr Doktor Van Break & UForce, mes gars de l’Est! Et en groupe, au sein de Nouveaux Mutants, avec des beatmakers comme Kyo Itachi, Azaïa, Buddy Sativa, et d’autres… J’en place une pour Stix, Rezo qui font du bon boulot, à l’époque j’ai fait des trucs avec Deenasty, Hell Maf, aujourd’hui Hoka, j’kiffe les potos aCatCalledFRITZ,  Goomar , les prods de mon gars Bacchus.  Envoyez moi des beats, gimme some more!

KS : Quels sont les sujets que tu abordes dans tes morceaux?

PN : Je suis un gardien du Funk et la société est ma muse.

Dans un morceau, je dis « musique dite nuisible, ma muse la Mutinerie

La lutte m’amuse, use ma mine accuse l’état »

En vrac, je parle de la liberté, le respect,la presse l’amitié la trahison l’amour ,la lutte, la haine, le mépris, le bonheur… Le reflet d’une palette émotionnelle complète et diverse, commune à tous.

KS : Es tu un rappeur engagé, militant ?

PN : Comme les assurances? Ahaha! Je ne suis pas un acteur social…Je suis un mellowman,  un musicien , un avide fan de peura! C’est vrai que je suis un rappeur qui fait des constats de mes réflexions et ressentis sur l’actualité, sur le fonctionnement du monde et de la société. Je suis un MC contestataire, passé maitre dans l’indignation et l’ironie. Je ne fait parti d’aucune association militante ni groupuscule de citoyen responsable. Je n’ai jamais fait de GAV pour avoir participé à une action engagée au nom d’une cause. S’il y’a engagement, il n’est qu’artistique.

KS : Que dis tu de l’actualité sociale?

PN: C’est triste, alarmant, pitoyable pour notre pays. C’est plus ça. Ça la été tant que le peuple était en lutte pour gagner des droits… Un ami avec et pour qui j’ai fait un film sur sa propre vie Charlie Bauer « Marathonien de l’Espoir » m’a enseigné que celui qui ne se bat pas pour de nouvelles libertés, perd celles acquises par ses ancêtres.

comme le disait Victor Hugo /

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont

Ceux dont un dessein ferme emplit l’âme et le front.

Ceux qui d’un haut destin gravissent l’âpre cime.

Ceux qui marchent pensifs, épris d’un but sublime.

Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,

Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.

C’est le prophète saint prosterné devant l’arche,

C’est le travailleur, pâtre, ouvrier, patriarche.

Ceux dont le coeur est bon, ceux dont les jours sont pleins.

Ceux-là vivent, Seigneur ! les autres, je les plains.

Car de son vague ennui le néant les enivre,

Car le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre.

Voila un poème qui te traduit la pensée du Pirate Nitro

KS : Quels sont tes projets en cours?

PN: Mon premier album «TABULA RASA» avec Van Break & la UForce  »

Un disque des Nouveaux Mutants intitulé «Anubis Please» avec le paquet de producers cités plus haut…

Un truc en cours avec Hoka,  projet solo Pour Nouveaux Mutants «Shazam»

Et on à une sorte de EP avec les potes, produit par Bacchi «le Parpaing»

KS: Un bon disque à nous recommander?

PN : En ricain Captain Murphy de Flying Lotus et Dave East, la tape Kairi Chanel.  Et en français Bario Broz le Hard Level E.P. https://bariobroz.bandcamp.com/releases Écoutez l’extrait du prochain Ron Brice avec eux

KS : Le mot de la fin?

PN: « La vie est courte et sacrée pas de temps a gaspiller on en a qu’une »

« Tout se paie en sueur même le surplace » alors bouge toi le cul

« Le trésor sans la chasse n’a aucune valeur »

et « ceux qui nous paraissent grands le sont souvent parce que nous sommes à genoux»  levons nous !

Merci Pirate Nitro !

Big Up !

Propos recueillis par King Siroko. Avril – Juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Chroniques

A l'écoute

Agenda

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€

Pirate Nitro : embarquons pour une rencontre en mer Hip-Hop!
juin 16, 2017 (No Comments) by kingsiroko

19250093_10211531235229122_964945564_oPirate Nitro, flibustier du Hip-Hop français, est de nouveau à l’abordage des auditrices et auditeurs, après quelques projets compilés et des scènes remarquables comme le première partie de , le pirate revient sur disque également avec son tout premier album qui sort sur le label Coffee Break Records avant l’été. Rencontré à de multiples occasions via des connexions Hip-Hop sur Paris et suite à un live à l’International, rue Moret, retour sur une interview qui a pris son temps, faisons connaissance ou bien revenons sur le cas du Pirate Nitro…

King Siroko (KS) : Peux tu te présenter en quelques mots?

Pirate Nitro (PN) : Tu peux m’appeler pirate diplômé par mon académie, celle du Hip Hop, du système D, des passionnés de Rap de mon secteur Est, mon Val Mobb MLV 77.

J’ai grandi parmi les TKS et LES FULL FORCE, les Créateurs Uniques et les Smurfins 2000, une adolescence bercée par les concerts Punk Rock alternatifs, Rap, Reggae, Ragga, Ska de la mythique salle Capsul Rock et par les ondes de Vallée FM et Radio Nova.

Pirate parce qu’épris avant tout de liberté et s’efforçant d’échapper aux lois, allergique à l’injustice.

Nitro un liquide inoffensif devenant explosif si tu le brusque violemment (et une marque de Snowboard), le genre de gars qui part en saison d’hiver les mains dans les poches faire du snow tous les jours sans forfait. L’argent et les barrières sociales, les apparences sont souvent de faux prétextes avancés par ceux qui se complaisent dans l’individualisme, le misérabilisme, le nombrilisme.

La preuve vivante qu’on peut vivre en dehors des sentiers battus sans être un mendiant, une crapule, un gangster ou un soumis.

Je ne suis pas une victime mais un inadapté à ce système économique et social qui prend la culture pour la 5ème roue d’un carrosse luxueux, obsolète et rouillé.

Nitraxx c’est mon alias au sein des Nouveaux mutants, mon groupe. Un moyen de s’échapper de cette réalité souvent décevante et frustrante. L’occasion de laisser s’exprimer l’imaginaire et d’utiliser d’autres champs lexicaux qui ne sont habituellement pas dans le Rap et qui ramènent davantage de liberté et de lâcher-prise.

Mon Rap est un exutoire, un cri de rage humaniste, un moment transcendantal, un message d’espoir et de respect.

Mon pouvoir c’est l’empathie et la transmission, le partage…

KS : Avec qui tu bosses et comment?

PN : Je ne bosse en général qu’avec mes amis, des passionnés talentueux.

CoffeeBREAKrecords, FullBox, UForce, Nouveaux Mutants, Bohemian Club, Propeace Music, Blagamass, Val Mobb Industries, la Zulu Nation Grand Master Daniel Deenasty.

En général je passe voir les gars dans leur studio, j’embarque les prods dispos qui me plaisent ou faites sur mesure, ensemble ou pas. Après je rentre maquetter sur ma Digi 002 et mon P48 Audiotechnica.

Ou sinon j’écris pendant que le morceau se construit, ou bien j’ouvre une piste sur Protools, j’attrape une feuille, ouvre un .doc et c’est parti.

Les compositeurs et les beatmakers avec lesquels je bosse principalement sont Olivier Sexan, DJ Lumi, Herr Doktor Van Break & UForce, mes gars de l’Est! Et en groupe, au sein de Nouveaux Mutants, avec des beatmakers comme Kyo Itachi, Azaïa, Buddy Sativa, et d’autres… J’en place une pour Stix, Rezo qui font du bon boulot, à l’époque j’ai fait des trucs avec Deenasty, Hell Maf, aujourd’hui Hoka, j’kiffe les potos aCatCalledFRITZ,  Goomar , les prods de mon gars Bacchus.  Envoyez moi des beats, gimme some more!

KS : Quels sont les sujets que tu abordes dans tes morceaux?

PN : Je suis un gardien du Funk et la société est ma muse.

Dans un morceau, je dis « musique dite nuisible, ma muse la Mutinerie

La lutte m’amuse, use ma mine accuse l’état »

En vrac, je parle de la liberté, le respect,la presse l’amitié la trahison l’amour ,la lutte, la haine, le mépris, le bonheur… Le reflet d’une palette émotionnelle complète et diverse, commune à tous.

KS : Es tu un rappeur engagé, militant ?

PN : Comme les assurances? Ahaha! Je ne suis pas un acteur social…Je suis un mellowman,  un musicien , un avide fan de peura! C’est vrai que je suis un rappeur qui fait des constats de mes réflexions et ressentis sur l’actualité, sur le fonctionnement du monde et de la société. Je suis un MC contestataire, passé maitre dans l’indignation et l’ironie. Je ne fait parti d’aucune association militante ni groupuscule de citoyen responsable. Je n’ai jamais fait de GAV pour avoir participé à une action engagée au nom d’une cause. S’il y’a engagement, il n’est qu’artistique.

KS : Que dis tu de l’actualité sociale?

PN: C’est triste, alarmant, pitoyable pour notre pays. C’est plus ça. Ça la été tant que le peuple était en lutte pour gagner des droits… Un ami avec et pour qui j’ai fait un film sur sa propre vie Charlie Bauer « Marathonien de l’Espoir » m’a enseigné que celui qui ne se bat pas pour de nouvelles libertés, perd celles acquises par ses ancêtres.

comme le disait Victor Hugo /

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent ; ce sont

Ceux dont un dessein ferme emplit l’âme et le front.

Ceux qui d’un haut destin gravissent l’âpre cime.

Ceux qui marchent pensifs, épris d’un but sublime.

Ayant devant les yeux sans cesse, nuit et jour,

Ou quelque saint labeur ou quelque grand amour.

C’est le prophète saint prosterné devant l’arche,

C’est le travailleur, pâtre, ouvrier, patriarche.

Ceux dont le coeur est bon, ceux dont les jours sont pleins.

Ceux-là vivent, Seigneur ! les autres, je les plains.

Car de son vague ennui le néant les enivre,

Car le plus lourd fardeau, c’est d’exister sans vivre.

Voila un poème qui te traduit la pensée du Pirate Nitro

KS : Quels sont tes projets en cours?

PN: Mon premier album «TABULA RASA» avec Van Break & la UForce  »

Un disque des Nouveaux Mutants intitulé «Anubis Please» avec le paquet de producers cités plus haut…

Un truc en cours avec Hoka,  projet solo Pour Nouveaux Mutants «Shazam»

Et on à une sorte de EP avec les potes, produit par Bacchi «le Parpaing»

KS: Un bon disque à nous recommander?

PN : En ricain Captain Murphy de Flying Lotus et Dave East, la tape Kairi Chanel.  Et en français Bario Broz le Hard Level E.P. https://bariobroz.bandcamp.com/releases Écoutez l’extrait du prochain Ron Brice avec eux

KS : Le mot de la fin?

PN: « La vie est courte et sacrée pas de temps a gaspiller on en a qu’une »

« Tout se paie en sueur même le surplace » alors bouge toi le cul

« Le trésor sans la chasse n’a aucune valeur »

et « ceux qui nous paraissent grands le sont souvent parce que nous sommes à genoux»  levons nous !

Merci Pirate Nitro !

Big Up !

Propos recueillis par King Siroko. Avril – Juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Chroniques

A l'écoute

Agenda

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€