La vérité ne sort pas toujours de la bouche des enfants !
octobre 19, 2014 (One Comment) by Blvck Zez
int 2

Rama Kanouté et Mariam Diakité

Sadio MBaye est la présidente de l’association « Les Mères en Place ». Avec l’aide des mères du quartier de Place des Fêtes, elle est à l’orgine de cette initiative extraordinaire qui a permis de pacifier ce coin du Nord de Paris réputé très difficile. Elle a également organisé le concert du samedi 18 octobre avec le soutien des autorités du XIX ème prêtes à encourager ce genre d’initiative. Sadio Mbaye c’est d’abord le combat d’une femme qui se bat pour l’avenir de ses enfants, et pour l’avenir des enfants des autres.

C’est dans le centre d’animation de Place des Fêtes dans le XIX ème de Paris où s’est tenu le concert événement, que l’on a eu l’honneur de recontrer Sadio MBaye, la présidente de l’association « Les Mères en Place » accompagnée de Rama Kanouté Gnongouri et de la trésorière de l’association Mariam Diakité. Premières impressions, Sadio MBaye et sa petite équipe de mères de famille respirent la vie. Souriante et avenante, elle revient sur son parcours de femme qui l’a amené à devenir la mère de tous les enfants du quartier.

Sadio MBaye est arrivée dans le quartier « il y a 35 ans » à l’époque où le XIXème arrondissement était réputée pour être un véritable coupe gorge. Elle raconte ses premiers pas dans ce quartier réputé en devenir. Elle « travaillait dur » et « rentrait pour aller chercher ses enfants » et les mettre à l’abri « de la délinquance ». C’est cet instinct de mère qui l’a poussée à fonder l’Association « Les Mères En Place ». Elle a été épaulée par Mme Diaby Siran dite « Mama » aujourd’hui vice présidente.

Malgré la barrière du langage, c’est à force de courage et de ténacité que Sadio MBaye s’est intégrée au sein de ce pays qui lui a ouvert ses portes. Puis avec le temps elle a remarqué que « les enfants d’hier n’étaient pas ceux d’aujourd’hui ». Comment vivre en paix alors que l’avenir de ces enfants est en péril ?

int 1

La présidente de l’association Sadio MBaye et la trésorière Mariam Diakité

Avec son association « Les Mères en Place » elle mène des missions d’alphabétisation, de soutien scolaire et de dialogue intergénérationnel. Elle a bénéficié dès le départ du soutien des autorités qui l’ont suivi pas à pas dans chacune de ses démarches pour donner de la force à ce projet si fédérateur.

« Les enfants sont l’avenir du pays »

Mais elle nous dit également que « rien n’aurait été possible » sans « les autres mères de famille » qui ont décidé de prendre en main le problème de l’éducation de leurs enfants. Elles n’agissent ni en opposition ni à la place des autorités. Les « Mères en place » , les éducateurs et l’école travaillent main dans la main.

Comme elle le dit si bien « Les enfants sont l’avenir du pays, sans eux, il n’y a plus de pays ». A l’heure où les stérotypes véhiculées par certains mettent à mal l’image de la femme dans les quartiers, elle porte en elle le témoignage d’une femme qui a su prendre toute ses responsabilités. Rama Kanouté prend la parole sur ce point.

« Il y a plus de femmes ministres en Afrique »

Elle nous apprend que « les clichés ont la vie dure ». Le problème de la femme en France n’est pas spécifique aux quartiers. Dans tous les quartiers, et dans tous les milieux, les femmes ont la même condition. Le féminisme est un combat universel et légitime mais c’est un « combat de mère » que mène Sadio MBaye. Et d’ailleurs, « il y a plus de femmes ministres en Afrique » s’exclame Sadio MBaye en ricanant !

Dans une France qui mélange de plus en plus les notions d’immigration, de quartier et de délinquance, « Les Mères en Place » contournent tous les amalgames. Elles appellent toutes « les mères de famille à les rejoindre » quels que soient « leur orgine éthnique ou leur milieu social. »

Les « Mères en Place » sont peut être le plus bel exemple de ce que le métissage peut apporter en France !

Mazdak Vafaei Shalmani

Sweet Sign

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Agenda

A l'écoute

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€

La vérité ne sort pas toujours de la bouche des enfants !
octobre 19, 2014 (One Comment) by Blvck Zez
int 2

Rama Kanouté et Mariam Diakité

Sadio MBaye est la présidente de l’association « Les Mères en Place ». Avec l’aide des mères du quartier de Place des Fêtes, elle est à l’orgine de cette initiative extraordinaire qui a permis de pacifier ce coin du Nord de Paris réputé très difficile. Elle a également organisé le concert du samedi 18 octobre avec le soutien des autorités du XIX ème prêtes à encourager ce genre d’initiative. Sadio Mbaye c’est d’abord le combat d’une femme qui se bat pour l’avenir de ses enfants, et pour l’avenir des enfants des autres.

C’est dans le centre d’animation de Place des Fêtes dans le XIX ème de Paris où s’est tenu le concert événement, que l’on a eu l’honneur de recontrer Sadio MBaye, la présidente de l’association « Les Mères en Place » accompagnée de Rama Kanouté Gnongouri et de la trésorière de l’association Mariam Diakité. Premières impressions, Sadio MBaye et sa petite équipe de mères de famille respirent la vie. Souriante et avenante, elle revient sur son parcours de femme qui l’a amené à devenir la mère de tous les enfants du quartier.

Sadio MBaye est arrivée dans le quartier « il y a 35 ans » à l’époque où le XIXème arrondissement était réputée pour être un véritable coupe gorge. Elle raconte ses premiers pas dans ce quartier réputé en devenir. Elle « travaillait dur » et « rentrait pour aller chercher ses enfants » et les mettre à l’abri « de la délinquance ». C’est cet instinct de mère qui l’a poussée à fonder l’Association « Les Mères En Place ». Elle a été épaulée par Mme Diaby Siran dite « Mama » aujourd’hui vice présidente.

Malgré la barrière du langage, c’est à force de courage et de ténacité que Sadio MBaye s’est intégrée au sein de ce pays qui lui a ouvert ses portes. Puis avec le temps elle a remarqué que « les enfants d’hier n’étaient pas ceux d’aujourd’hui ». Comment vivre en paix alors que l’avenir de ces enfants est en péril ?

int 1

La présidente de l’association Sadio MBaye et la trésorière Mariam Diakité

Avec son association « Les Mères en Place » elle mène des missions d’alphabétisation, de soutien scolaire et de dialogue intergénérationnel. Elle a bénéficié dès le départ du soutien des autorités qui l’ont suivi pas à pas dans chacune de ses démarches pour donner de la force à ce projet si fédérateur.

« Les enfants sont l’avenir du pays »

Mais elle nous dit également que « rien n’aurait été possible » sans « les autres mères de famille » qui ont décidé de prendre en main le problème de l’éducation de leurs enfants. Elles n’agissent ni en opposition ni à la place des autorités. Les « Mères en place » , les éducateurs et l’école travaillent main dans la main.

Comme elle le dit si bien « Les enfants sont l’avenir du pays, sans eux, il n’y a plus de pays ». A l’heure où les stérotypes véhiculées par certains mettent à mal l’image de la femme dans les quartiers, elle porte en elle le témoignage d’une femme qui a su prendre toute ses responsabilités. Rama Kanouté prend la parole sur ce point.

« Il y a plus de femmes ministres en Afrique »

Elle nous apprend que « les clichés ont la vie dure ». Le problème de la femme en France n’est pas spécifique aux quartiers. Dans tous les quartiers, et dans tous les milieux, les femmes ont la même condition. Le féminisme est un combat universel et légitime mais c’est un « combat de mère » que mène Sadio MBaye. Et d’ailleurs, « il y a plus de femmes ministres en Afrique » s’exclame Sadio MBaye en ricanant !

Dans une France qui mélange de plus en plus les notions d’immigration, de quartier et de délinquance, « Les Mères en Place » contournent tous les amalgames. Elles appellent toutes « les mères de famille à les rejoindre » quels que soient « leur orgine éthnique ou leur milieu social. »

Les « Mères en Place » sont peut être le plus bel exemple de ce que le métissage peut apporter en France !

Mazdak Vafaei Shalmani

Sweet Sign

One Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Agenda

A l'écoute

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€