Photographie : un projet surréaliste en Seine Saint Denis
septembre 11, 2014 (No Comments) by Blvck Zez

Manolo Mylenas

Manolo Mylenas n’est pas homme à se laisser embarquer dans des clichés…enfin presque. Le photographe de presse qui a décoré des magazines tels que Technikart a choisi de mener un projet personnel de choix. Il a décidé de capter la Seine-Saint-Denis tel que vous ne la verrez jamais. Le résultat est stupéfiant.

Manolo Mylenas

Qu’est ce qui rapproche une famille en train de déjeuner sur l’autoroute d’un cheval qui se ballade tout haut d’un immeuble ? Apparemment rien si ce n’est le regard affuté du photographe Manolo Mylenas.  En croisant les antagonismes, en choisissant des points de vue que tout oppose, Manolo Mylenas donne une autre image de l’un des territoires les plus mal côtés de France.

Manolo Mylenas

Qu’est –ce que le grand public connaît de la Seine Saint Denis ? NTM peut-être, quelques débordements, des incivilités… Facile de tomber dans les stéréotypes quand on traite du 93, même si en termes de mauvaise image, la ville de Marseille la devance désormais de très loin. C’est pourquoi le photographe Manolo Mylenas a choisi de donner une vision surréaliste de la ville.

Manolo Mylenas

Entre modernité et tradition, entre les grands espaces et les concentrations importantes de population, les déserts et les hommes,  Manolo Mylenas qui fait ici des paradoxes la pierre angulaire de son analyse photographique capte des instants de rêve au milieu d’une réalité sombre. On retrouve par exemple une femme en hijab bronzant bien tranquillement sur un transat au premier plan surplombant un paysage assez obscur.  Sur un autre cliché on retrouve deux retraités en train de danser dans un chantier.

Manolo Mylenas

L’impression que laisse ces photographies, c’et surtout que le paysage est statique, inadapté, et hostile, qu’il n’est plus apte à accueillir « la nature » et le « peuple » de la Seine Saint-Denis. En somme Manolo Mylenas nous montre que les bâtiments sont morts mais pas la vie. Et après tout, les murs ne respirent pas, les hommes si…

Mazdak Vafaei-Shalmani

Sweet Sign !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Agenda

A l'écoute

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€

Photographie : un projet surréaliste en Seine Saint Denis
septembre 11, 2014 (No Comments) by Blvck Zez

Manolo Mylenas

Manolo Mylenas n’est pas homme à se laisser embarquer dans des clichés…enfin presque. Le photographe de presse qui a décoré des magazines tels que Technikart a choisi de mener un projet personnel de choix. Il a décidé de capter la Seine-Saint-Denis tel que vous ne la verrez jamais. Le résultat est stupéfiant.

Manolo Mylenas

Qu’est ce qui rapproche une famille en train de déjeuner sur l’autoroute d’un cheval qui se ballade tout haut d’un immeuble ? Apparemment rien si ce n’est le regard affuté du photographe Manolo Mylenas.  En croisant les antagonismes, en choisissant des points de vue que tout oppose, Manolo Mylenas donne une autre image de l’un des territoires les plus mal côtés de France.

Manolo Mylenas

Qu’est –ce que le grand public connaît de la Seine Saint Denis ? NTM peut-être, quelques débordements, des incivilités… Facile de tomber dans les stéréotypes quand on traite du 93, même si en termes de mauvaise image, la ville de Marseille la devance désormais de très loin. C’est pourquoi le photographe Manolo Mylenas a choisi de donner une vision surréaliste de la ville.

Manolo Mylenas

Entre modernité et tradition, entre les grands espaces et les concentrations importantes de population, les déserts et les hommes,  Manolo Mylenas qui fait ici des paradoxes la pierre angulaire de son analyse photographique capte des instants de rêve au milieu d’une réalité sombre. On retrouve par exemple une femme en hijab bronzant bien tranquillement sur un transat au premier plan surplombant un paysage assez obscur.  Sur un autre cliché on retrouve deux retraités en train de danser dans un chantier.

Manolo Mylenas

L’impression que laisse ces photographies, c’et surtout que le paysage est statique, inadapté, et hostile, qu’il n’est plus apte à accueillir « la nature » et le « peuple » de la Seine Saint-Denis. En somme Manolo Mylenas nous montre que les bâtiments sont morts mais pas la vie. Et après tout, les murs ne respirent pas, les hommes si…

Mazdak Vafaei-Shalmani

Sweet Sign !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Votre panier

Votre panier est vide

Agenda

A l'écoute

Pack T-Shirt + Mag + CD


L’équipe de Cosmic Hip Hop – bon en fait, surtout son directeur artistique Zemar – s’est pliée en quatre pour vous faire cette offre impossible à refuser : 1 magazine + 1 sampler + 1 CD + 1 tshirt pour 25€