Interview - Jeff le Nerf (Collal-Shit)

Hear : Tu peux nous faire un historique ?
Jeff le Nerf : J'ai commencé par le graffiti, en 91, jusqu'en 96, et je rappais un peu, pas devant les gens quoi. Vers 96, le graff ça à commencé à me rapporter plus d'embrouilles qu'autre chose, et j'ai tout mis sur le rap. En 97 j'ai fais une première mix tape sur Grenoble avec Lord S, tous ceux qui étaient actifs à l'époque et qui, hélas, ne le sont plus. En 98 j'ai habité à Marseille, et c'est là que j'ai commencé à faire des trucs un peu plus sérieux, à connaitre des gars dans le mouvement hip hop français, comme FF, Carré Rouge, ça m'a donné une certaine crédibilité, et quand je suis revenu à Grenoble, les portes se sont ouvertes. Marseille j'en avais marre, c'est une mentalité un peu bizarre, et finalement je me retrouve avec les gars avec qui j'ai commencé, comme Mosde, Skad. Sinon, rapologiquement j'en suis à ma troisiéme mixtape solo.

Collal-Shit, c'est explicite comme nom !
J : ça s'explique pas ! Au départ, je suis influencé par NTM, Nique Ta Mère ça m'a bien choqué, et Collal-Shit c'est le truc qu'il ne faut pas dire en ce moment, alors on le dit. C'est même hypocrite de ne pas le dire, car ils sont tous dedans voir pire...

J'ai lu une interwiew où tu disais que le rap militant était mort. Tu peux developer ?
J : Je trouve que les gens répondent à l'appel du public plus qu'autre chose, c'est une critique génerale que je fais au rap, mais t'as toujours des vrais comme Oxmo, Salif. Parce que les gens confirmés, ils sont tous mort, regarde Secteur Ä, Joey Starr on ne sais plus ce qu'il fait, Akhenaton sans Coloquinte il n'aurait plus de style, Il faut arrêter de mentir. Les mecs se pompent les un sur les autres, par exemple il y à "Bouge tes cheveux" qui sort, tu peux etre sur qu'il va y en avoir 4 autres, Bouge ta moustache, tes cils. Comme "J'pete les plombs", maintenant c'est "Putain d'journée", il n'y à plus rien qui se créer. Il y à des trucs comme 45 Scientific qui viennent nous clouer le bec, mais c'est trop rare étant donné le nombre de rappeurs qu'il y a.

Est ce qu'on peut dire que tu fais l'apologie de l'alcool et du Shit ?
J : Je pense, ouais. En fait, je fais l'apologie du Kiff. Si ton kiff c'est de ne pas boire d'alcool, je suis avec toi, si tu bois je suis avec toi aussi. Je suis pas un tox qui bois tous les jours non plus ! J'aime bien boire le week end, fumer la journée, je suis un peu comme tous les jeunes, des fois plus ! Mais on peut le dire, ouais.

Jeff le Nerf, TH lonaz Dobaz et MosdeT'as l'air d'aimer le freestyle...
J : En fait, c'est TH qui m'a mis dedans, avant moi c'était que du texte, et je me sentais handicapé dès que ça partait en freestyle. TH à bien voulu m'enseigner quelques bases, parce que c'est rare les gens qui partagent ce truc, j'ai pu commencer à clasher des gens, et tu te sens de plus en plus fort, tu crois que t'es le meilleur, mais ça reste du freestyle. Il y à 2 arts dans le rap, le texte et le freestyle. Certains en freestyle sont trés fort, tu leur donne un texte à écrire ils sont plus là. Il faut arriver à faire du rap tout court, freestyler et écrire. Je conseille aux gens de ne pas faire que de l'impro, ni que de l'écrit, le freestyle c'est un complément.

Pour les Totals Sessions, vous avez jouez avec un batteur, un bassiste et un DJ. C'est rare d'avoir des instruments sur une scène de rap?
J : C'est parce que c'est rare qu'on l'a fait. On aime bien le challenge, c'était une bonne expérience, ça à plu à certain, pas à d'autres. Mais maintenant on s'est remis au digital, pas par rapport aux critiques des gens, on aurait bien aimé continuer, mais notre bassiste à des obligations ailleurs, mais peut être qu'un jour on recommencera.

Il y a pas mal d'humour dans tes mixtapes, ça aussi c'est rare dans le rap français...
J : En fait, quite à dire des conneries, autant dire des grosses conneries. Peter les plombs pour un hamburger c'est pas trop mon truc, si je péte les plombs c'est pour une raison valable, où alors je délire, comme tu peux l'entendre sur les mixtapes. Mais c'est pas non plus du rap, j'essaye de rester un minimum sérieux et ancré dans la réalité, même si des fois je pars en couile dans certains thémes. L'humour c'est dans les interludes, pour détendre les gens. Mais j'aime bien rigoler, ouais.

Quels sont tes projets ?
J : Il y a une prochaine mixtape qui sort en octobre, qui s'appelleras "C'était bien mieux avant", pour te dire toute ma rancoeur, dixit Francis Cabrel. Et sinon un maxi en Janvier 2002, mais je préfere rester un peu secret, on va essayer de faire une sortie nationale. Aussi quelques mixtapes sur Paris, les concerts vont revenir, il n'y a pas de quoi s'affoler non plus, c'est un peu calme. Aprés le maxi on va essayer de mettre la pattate au niveau promo. En ce moment on bosse tous un peu sur Total Session 4 aussi .

 

[Hear]